Le succès de la course à pied pendant la désescalade a incité beaucoup de gens à sortir dans les rues de la ville pour reprendre des sports à l'étranger et courir sur l'asphalte. Mais il y a quelques recommandations à garder à l'esprit pour que courir sur le trottoir ne cause pas de gêne ou de blessure à court terme.

Il est très facile pour quiconque de courir sur l'asphalte, en particulier les personnes qui vivent dans une ville. Vous n'avez besoin que de vêtements confortables, de bonnes chaussures et d'un désir de profiter d'un entraînement aussi complet que la course. Cependant, l’équipe d’entraîneurs sportifs spécialisés Club de course métropolitain Ils soulignent l'importance de la technique et de la préparation pour courir sur cette surface. Parce que la course est ce qui nous anime, et la pratiquer correctement est possible grâce à ces 10 conseils pour courir sur l'asphalte.

1. Les chaussures sont la partie la plus importante des vêtements de course. Tout le poids du corps et l'impact de cet exercice tombent sur les pieds, vous devez donc choisir des chaussures adaptées à la course sur asphalte pour un plus grand confort et éviter les blessures. Le type de chaussure dépendra de votre empreinte, poids, taille, distance et fréquence avec laquelle vous courez. Mais la chose la plus importante est la technique de course que vous avez, plus votre technique est basse, vous devriez rechercher une chaussure avec plus d'amorti et de soutien.

2. Choisissez un t-shirt et un pantalon confortables et respirants. La meilleure chemise de course est constituée de fibres synthétiques, telles que le polyester et l'élasthanne, respirantes et légères, car elles contribuent à être plus confortables pendant l'entraînement. Le pantalon doit également être confortable et vous permettre de déplacer plus facilement votre corps pendant la course, en plus d'éviter les frottements pour ne pas irriter la peau.

3. La surface parfaite pour rouler plus vite. Étant un terrain plat, régulier et uniforme, l'asphalte est la surface parfaite pour éviter les entorses à la cheville, les entorses ou d'autres types de blessures, ainsi que pour rouler les jours dont vous avez besoin pour le faire plus rapidement. De plus, les jours de pluie, c'est la surface de course la plus confortable.

4. Si vous êtes débutant, commencez progressivement. Le travail excentrique que la course exerce sur les muscles du bas du corps peut causer des dommages musculaires, car les muscles, après une longue période sans ressentir ce type de stimulus, ne sont pas habitués. La progression et le renforcement des muscles du bas du corps sont la meilleure façon de commencer à courir. Les exercices de force tels que Splits, Squats, Squat Jumps, etc., sont fortement recommandés pour les débutants en course. De plus, il est pratique d'interpénétrer des moments d'intensité plus ou moins forte (même en marchant), pour s'assurer que le corps retrouve son niveau de capacité physique précédent avec le moins de risques de blessures possible.

5. Faire une course de deux ou trois jours suffit. Pour les coureurs professionnels ou plus expérimentés, la course est généralement courante et ils le font presque quotidiennement. Mais pour les personnes qui ne sont pas des professionnels ou qui aiment courir sur l'asphalte, il est recommandé de sortir deux ou trois jours par semaine entrecoupé de séances de repos ou d'un autre type d'exercice de tonification ou de renforcement musculaire.

6. Former CORE pour améliorer les performances. Si vous souhaitez améliorer les performances de course, il est important de garder le CORE fort et tonique, car c'est la structure de transmission de la force du bas du corps et protège la colonne vertébrale, facilitant ainsi une posture correcte du corps pendant la pratique et aidant à éviter l'inconfort dans le dos.

7. Itinéraires de formation alternatifs. L'asphalte est une surface avec une plus grande probabilité de blessure que toute autre, en raison de son impact élevé sur les joints. Cependant, si vous alternez vos sorties avec des itinéraires sur d'autres surfaces plus molles dans le domaine ou les montagnes, vous réduirez le risque de blessure. De plus, le changement d'itinéraire permet toujours d'éviter la monotonie de l'activité.

8 Protégez vos pieds. Non seulement en utilisant de bonnes chaussures qui aident à réduire autant que possible l'impact, mais également en renforçant les muscles des jambes avec des exercices spécifiques. Cela les protégera et améliorera les performances globales de fonctionnement.

9. Profitez des accessoires. Vous pouvez compléter votre équipement avec d'autres éléments tels qu'une montre qui sert de chronomètre, des bracelets et des bracelets pour absorber la transpiration, des ceintures de course pour transporter de petits objets tels que des clés, une pièce d'identité ou de l'argent, une casquette ou des lunettes adaptées pour vous couvrir du soleil pendant que vous courez. .

10. Restez hydraté. Une hydratation correcte doit être effectuée avant, pendant et après l'entraînement. Au lieu de cela, une mauvaise hydratation peut brûler vos options physiques tôt. Penser à ne s'hydrater qu'après avoir couru est une erreur car le remplacement du fluide doit être naturel et organique, afin que le corps puisse réguler la température, bien respirer et favoriser la transpiration alors qu'il commence à générer une certaine activité physique.